acompte

acompte [ akɔ̃t ] n. m.
• 1771; à compte 1740; de à et compte
Paiement partiel à valoir sur le montant d'une somme due. arrhes, avance, provision. Donner, verser, déduire un acompte.
Fig. (Fam.) Petit avantage, petit plaisir qu'on reçoit ou prend en attendant mieux.

acompte nom masculin (de à et compte) Paiement partiel à valoir sur une somme due. Partie de quelque chose que l'on prend ou que l'on donne à l'avance : Prendre un acompte sur ses vacances. Somme d'argent versée au vendeur en cas d'exécution différée du contrat de vente. (En cas d'inexécution, l'acompte, sauf dispositions contraires, doit être restitué à l'acheteur.) ● acompte (difficultés) nom masculin (de à et compte) Orthographe En un seul mot ; avec un seul c. Emploi Acompte / à compte. Ne pas confondre le substantif acompte et la locution à compte dont il est dérivé : demander un acompte sur son salaire ; mais : recevoir 500 francs à compte sur les 1000 francs qui étaient dus. Remarque Acompte s'est écrit à-compte jusqu'en 1877. Sens Acompte / arrhes. Ne pas confondre ces deux mots. 1. Acompte = paiement partiel à valoir sur une somme due, et qui peut le cas échéant être remboursé : verser un acompte à la commande d'un article. 2. Arrhes n.f. plur. = somme versée en garantie d'un contrat, non remboursable. → à-valoir Orthographe Le mot arrhes est toujours au pluriel. Sens → acompte. ● acompte (expressions) nom masculin (de à et compte) Acompte provisionnel, ensemble des sommes que les contribuables doivent verser en cours d'années avant que soit effectué le calcul définitif de leur contribution. ● acompte (homonymes) nom masculin (de à et compte) à compte locutionacompte (synonymes) nom masculin (de à et compte) Somme d'argent versée au vendeur en cas d'exécution différée du...
Synonymes :

acompte
n. m. Paiement partiel à valoir au moment du règlement définitif.
Acompte provisionnel: somme payée à titre de provision sur un impôt.

⇒ACOMPTE, À-COMPTE, subst. masc.
A.— COMM., lang. commune
1. Au sing. Paiement partiel, effectué ou reçu, venant en déduction du paiement total ultérieur d'un dû :
1. J'ai entre les mains un billet à ordre de 500 francs sur mon libraire qui devait être acquitté le 11 février dernier. À cette époque, (...), mon libraire me supplia d'accepter un acompte de 200 francs, et de ne point user de la faculté que me donne la loi de faire protester mon billet, démarche qui eût pu ruiner son crédit. Avec l'assentiment de M. Foucher, auquel devaient être remis les 500 francs, je consentis à cet arrangement, dans l'assurance que le paiement des 300 francs restants aurait lieu dans le mois.
V. HUGO, Correspondance, 1823, p. 367.
2. Il se disait aussi qu'ayant reçu vingt francs d'acompte sur le travail du lendemain, il irait de bonne heure, avant de commencer, en donner la moitié à Marie, qui serait contente.
R. BAZIN, Le Blé qui lève, 1907, p. 94.
3. Il pensait terminer cet après-midi sa Vie de Robespierre et la porter à l'éditeur. Celui-ci, à la remise du manuscrit, devait lui verser moitié de la somme convenue, et le reste à la publication du livre. Sur cet acompte, Gilbert avait résolu d'acheter une bague pour Renée.
M. ARLAND, L'Ordre, 1929, p. 334.
4. L'affaire ne s'est pas faite d'un seul coup. Le propriétaire a voulu d'abord qu'on lui verse un acompte. « Donnez-moi l'argent, faisait-il, et je signerai. » Elle donne l'argent (...). « Et maintenant, dit-il, si je vous disais que je ne signerai point?
J. GREEN, Journal, 1946, pp. 56-57.
En partic.
DR. (comm.). Paiement partiel valant commencement d'exécution du contrat qui vient d'être conclu et le rendant ainsi irrévocable :
5. L'acompte, (...), est seulement le versement d'une partie du prix par avance : le contrat est définitivement formé et l'acquéreur ne peut, en abandonnant l'acompte versé, refuser de l'exécuter.
Nouveau répertoire de droit, Paris, Dalloz, t. 4, 1965, s.v. vente n° 36.
DR. (fiscal). Acompte provisionnel. Sommes que les contribuables versent en cours d'année, avant la levée définitive de l'impôt sur le revenu dont ils sont redevables, et qui viennent en déduction de la somme totale :
6. J'ai l'honneur de vous faire connaître que, conformément aux dispositions de l'article 1664 du Code Général des Impôts, le versement d'un premier acompte provisionnel, à valoir sur vos impôts sur le revenu pour l'année 1970 (...) sera exigible le 31 janvier 1970.
Ministère des Finances, Avertissement du Percepteur au contribuable, 1969.
2. Au plur., rare. Sommes en acompte dont le versement est échelonné à intervalles fixes :
7. ... encore cette pendule, une pendule de palissandre, à colonnes torses, à balancier de cuivre doré, devait-elle être payée en un an, par acomptes de vingt sous tous les lundis.
É. ZOLA, L'Assommoir, 1877, p. 476.
Rem. Cet emploi, vieilli au sens gén., a repris une nouvelle vigueur en dr. fiscal avec l'institution du versement échelonné de l'impôt sur le revenu (cf. sup. A 1).
B.— Emploi fig., fam. Satisfaction que l'on goûte en attendant mieux; avant-goût de quelque chose :
8. Au bruit monotone des sacs de pois secoués sur sa tête par l'ondée dégoulinant sur les malles et sur le couvercle de la voiture, Des Esseintes rêvait à son voyage; c'était déjà un acompte de l'Angleterre qu'il prenait à Paris par cet affreux temps; un Londres pluvieux, colossal, immense, puant la fonte échauffée et la suie, fumant sans relâche dans la brume se déroulait maintenant devant ses yeux; ...
J.-K. HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 170.
Argot :
9. Acompte. Arrosage.
Ch.-L. CARABELLI, [Langue populaire], p. 489.
Rem. Acompte/provision/arrhes. La provision désigne la somme versée par avance, à valoir sur la somme totale allouée ou à payer au moment du règlement définitif (indépendamment de toute idée de contrat). Les arrhes désignent la somme versée par une partie à l'autre lors de la conclusion du contrat. Elles constituent une faculté de dédit, c'est-à-dire la possibilité de se dégager unilatéralement d'un contrat qui est parfait : par celui qui les a versées en les abandonnant, par celui qui les a reçus en les restituant au double. Acompte, provision, arrhes ont donc en commun que le paiement partiel effectué vient en déduction : du paiement total pour l'acompte, du total alloué définitivement ou à payer au moment du règlement définitif pour la provision, du paiement total si le contrat est exécuté pour les arrhes. La différence est que le versement du solde : doit intervenir pour l'acompte, ne doit intervenir qu'en cas d'exécution du contrat pour les arrhes, le versement de celles-ci laissant aux contractants la possibilité de se dégager unilatéralement du contrat.
Prononc. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. Enq. :/akõt/. 2. Forme graph. — Ac. t. 1 1932 écrit : ,,à-compte : loc. adv. Il s'emploie aussi comme nom masc. et s'écrit alors en un seul mot : acompte``. DG écrit le mot avec un trait d'union même quand il est subst. Cf. compte.
Étymol. ET HIST. — 1740, Ac. : À compte, manière de parler abrégée, pour dire qu'on a donné ou reçu quelque chose sur la somme due. Il a donné mille francs à compte. À compte s'emploie aussi substantivement dans le même sens. Il n'a reçu qu'un à compte.
Composé de à et de compte II au sens de « état de sommes reçues ou à recevoir ». L'hyp. d'une identification de acompte avec l'a. fr. aconte « compte » (XIIe s.) (EWFS2, DAUZAT 1964) fait difficulté du point de vue sém. et chronol. : aconte semblant disparu fin XVIe s.
STAT. — Fréq. abs. litt. :110.
BBG. — BAILLY (R.) 1969. — Banque 1963. — BAR 1960. — BARR. 1967. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BRUANT 1901. — CAP. 1936. — Éd. 1913. — HANSE 1949. — JOSSIER 1881. — LE CLÈRE 1960. — LEP. 1948. — RÉAU-ROND. 1951. — SPR. 1967. — THOMAS 1956.

acompte [akɔ̃t] n. m.
ÉTYM. 1771; à compte, 1740; de compte.
1 Paiement partiel à valoir sur une somme due, et qui doit être remboursé en cas de résiliation de l'acte (à la différence des arrhes). || Verser un acompte à qqn. Avance, provision. || Rembourser un acompte.
REM. La graphie à-compte est archaïque.
0 Il n'a jamais exigé par Huissier le paiement d'aucune; il recevait les plus légers à-comptes; et souvent dans ses tournées, au lieu de recevoir, il prêtait à des Débiteurs, pour les aider à payer leurs tailles.
Restif de La Bretonne, la Vie de mon père, p. 156.
Vx. || Payer une somme par acomptes. Versement. || Acompte provisionnel, sommes versées par le contribuable en cours d'année, et déduites de la somme totale de l'impôt sur le revenu. Tiers (provisionnel).
2 Fig. (fam.). Petit avantage, petit plaisir qu'on reçoit ou qu'on prend en attendant mieux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • acompte — obs. form of account n. and v …   Useful english dictionary

  • Acompte — Sur les autres projets Wikimedia : « Acompte », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Un acompte est tout paiement partiel qui survient lors de la conclusion du contrat de vente ou après sa conclusion. Sommaire 1 Enjeux de l …   Wikipédia en Français

  • acompte — (a con t ) s. m. Payement partiel que l on fait sur une dette. •   Je vous envoie un léger acompte dans celle que renferme cette boîte, J. J. ROUSS. Hél. I, 15.    Au plur. des acomptes. à compte, employé adverbialement, s écrit en deux mots.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • acompte — [akɔ̃t] n.m. Avant goût : Tenez, mangez, c est un petit acompte. / Prendre un acompte, avoir des rapports sexuels avant le mariage …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Acompte —     Définition de Acompte     L acompte est un payement partiel dû par l acheteur manifeste ainsi sa volonté ferme de réaliser l opération pour laquelle il s engage. On utulise aussi le mot acompte pour désigner un paiement partiel fait par un… …   Lexique de Termes Juridiques

  • acompte — a|comp|te Mot Pla Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • acompte — nm. AKONTYO (Albanais, Annecy, Thônes, Villards Thônes), akantyo (Saxel) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Acompte provisionnel — ● Acompte provisionnel ensemble des sommes que les contribuables doivent verser en cours d années avant que soit effectué le calcul définitif de leur contribution …   Encyclopédie Universelle

  • à-compte — ⇒ACOMPTE, À COMPTE, subst. masc. A. COMM., lang. commune 1. Au sing. Paiement partiel, effectué ou reçu, venant en déduction du paiement total ultérieur d un dû : • 1. J ai entre les mains un billet à ordre de 500 francs sur mon libraire qui… …   Encyclopédie Universelle

  • ompte — acompte compte discompte dompte décompte escompte laissé pour compte laissée pour compte mécompte prompte précompte recompte réescompte sous compte …   Dictionnaire des rimes

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.